10 raisons d’utiliser la vidéo-assistance en temps réel dans l’industrie (1/2)

10 raisons d’utiliser la vidéo-assistance en temps réel dans l’industrie

10 raisons d’utiliser la vidéo-assistance en temps réel dans l’industrie (1/2)

La vidéo-assistance en temps réel est l’une des innovations les plus disruptives à avoir été introduite dans les métiers des services au cours des dernières années. Les utilisateurs et techniciens sur site peuvent rencontrer des difficultés très variées et ne pas avoir de réponses pour toutes les situations. La vidéo-assistance, qu’elle soit utilisée via un terminal mobile standard ou d’autres dispositifs connectés, donne la possibilité d’obtenir des conseils d’experts à distance et une approbation de gestion, en temps réel.

 

Découvrez les cinq premières raisons:

 

1. C’est le bon moment!

 

Avec l’arrivée des Millennials et la démocratisation des smartphones et tablettes, l’usage quotidien des dispositifs mobiles au travail est devenu une réalité. Les résolutions, batteries et puissance de calcul accrues permettent aujourd’hui de gérer les flux vidéo temps-réels en haute définition.

Par ailleurs, les technologies web se simplifient. En particulier, la technologie WebRTC (Web Real-Time Communication), désormais supportée par la plupart des navigateurs web. Elle permet d’enrichir les expériences collaboratives multimédia sans installation de logiciel.

Ensuite, la couverture et les débits des réseaux de télécommunications ne cessent de s’améliorer. Du côté de l’expert au bureau, la qualité du réseau est maîtrisée. Sur site, la plupart des habitations, immeubles de bureaux, usines et sites industriels sont maintenant équipés de réseau wifi. Un défaut, les réseaux cellulaires en ville (3G, 4G) permettent la transmission de la vidéo.

La maturité du marché des usages de la vidéo est très liée à ce contexte technologique. Désormais, tous les grands acteurs veulent proposer des solutions d’assistance par vidéo à leurs techniciens ou leurs clients. Déjà en 2015, une étude menée par Aberdeen, [1] pointait le fait que 69% des meilleures entreprises du secteur de la maintenance industrielle sur le site envisagé de mettre en place des solutions de vidéo-assistance.

 

2. Un investissement CAPEX très raisonnable

 

L’accès aux technologies SaaS n’implique pas d’investissements en capital conséquent: les offres sont typiquement accessibles par souscription à un abonnement mensuel. Dans les cas les plus simples, un smartphone standard, un accès au réseau internet, et, idéalement, une formation auprès des utilisateurs sont les seuls prérequis pour déployer ce type de solution. Le modèle SaaS permet donc de contourner les investissements en équipement et de générer un ROI significatif dès les premières heures gagnées par mois.

 

3. La facilité de mise en place et d’utilisation

 

Les solutions SaaS de vidéo-assistance sont très faciles à déployer. D’une part, grâce à l’absence d’installation logicielle, la mise en œuvre technique d’un projet standard ne prend typiquement que quelques jours. D’autre part, coté utilisateur, il s’agira juste d’accompagner le changement d’activités quotidiennes et de démontrer la facilité d’utilisation. Comme pour tout nouveau processus, une formation sera donc recommandée pour permettre aux utilisateurs de se familiariser avec les interfaces produit et les accompagner les changements d’habitudes.

 

4. La réduction de coûts opérationnels

 

Cette technologie permet à vos ressources expertes de rester au bureau et de réduire ainsi les coûts associés aux déplacements: le nombre de véhicules, le coût du carburant, les frais d’assurance, les coûts des billets de train ou d’avion et la gestion des notes de frais.

En France, les déplacements professionnels représentent le 2 ème poste de dépense après les salaires. Pour une PME comptant environ 6 000 déplacements par plusieurs sites en France, une réduction de 10% des déplacements génère une économie d’environ 100 000 euros [2] .

 

5. Optimisation des ressources humaines

 

Dans un contexte de pénurie de main d’œuvre et de formation, vos experts sont des ressources humaines rares et précieuses. Les déplacements génèrent de la fatigue, du stress et exposent vos experts à des risques et sont très chronophages. A titre d’exemple, un expert en assurance dommage peut traiter deux fois plus de dossiers en moyenne à l’aide des outils de télé-expertise.

 

[ Prime ]

Dans cette première partie vous venez de découvrir cinq premières raisons qui peuvent vous amener à envisager la mise en place d’un projet de vidéo-assistance. Ne ratez pas notre prochain article pour vous dévoiler cinq autres raisons. Cliquez-ici pour découvrir la partie 2.

 

[1] Aberdeen Group, Collaboration vidéo sur le terrain: voir le chemin vers la résolution , juillet 2015

[2]  GoodPlanet et 1010, Réduire les déplacements des collaborateurs , 2011 (sur la base d’un coût moyen de déplacement en France autour de 170 euros)

 

En savoir plus Demandez une démo

KEYYO, filiale de Bouygues Telecom Entreprises acquiert le contrôle d’Apizee, éditeur de solutions de visio-assistance En savoir plus

Une démo ?